L’assurance emprunteur : comment éviter les pièges ?

Publié le
9/12/21
Voir tous les articles

L’assurance emprunteur : comment éviter les pièges et trouver la bonne ?



Près de 50 % des demandes de changement d’assurance de prêt n’aboutissent pas en  raison des freins au niveau des informations, des démarches administratives, des banques, etc.


En effet, il n'est pas toujours simple de renégocier son assurance de prêt… alors que dans l’immense majorité des cas, l’acheteur a un réel intérêt financier à le faire.


L’écosystème bancaire, assurantiel et financier peut sembler complexe et obscur de prime abord, même sur des sujets aussi courants que l’achat d’un bien et l'assurance de prêt.


L’assurance-emprunteur : qu’est-ce que c’est ?


78 % des Français choisissent l'assurance de prêt de leur banque par manque de connaissance des autres solutions. Et pour cause, la communication sur l’assurance emprunteur est encore trop légère.


Presque invisible, cette assurance est souscrite pour garantir un emprunt et permet d'être assuré en cas de décès, d'invalidité et/ou de perte d'emploi. L'assureur s’engage alors à rembourser les échéances du prêt, en totalité ou en partie, si ces événements se produisent.


Elle n’est pas obligatoire, mais elle est vivement recommandée et 98 % des emprunteurs assurent leur prêt.


Admettons que votre assurance emprunteur vous coûte 75 € par mois. Sur 25 ans, elle vous aura coûté... 22 500 euros ! En économisant 35 € par mois, vous gagnerez donc plus de 10 000 €. 


Ce n'est pas un coût très important si on la considère mensuellement, mais à long terme, la somme est conséquente. En effet, l’assurance emprunteur représente 27 % du coût total d'un crédit, ce qui est tout sauf négligeable.


Quelques dizaines d'euros économisés chaque mois deviendront des milliers d'euros à l’échelle de la durée totale du prêt.


Quel que soit le coût de votre assurance, il y a très certainement une économie à réaliser en choisissant une nouvelle assurance en phase avec vos besoins. Pas de temps à perdre.


Comment trouver la bonne assurance au meilleur prix ?


L’idéal pour obtenir la meilleure offre est de comparer les différents (et nombreux) contrats que proposent les assureurs. Il n’y a pas de secret : pour trouver la perle rare, c’est-à-dire l’assurance de prêt la plus adaptée à votre profil et à votre emprunt, le tout au meilleur tarif, il faut creuser.


Faire jouer la concurrence est un bon moyen de faire d’importantes économies sur l’assurance emprunteur et ce, quel que soit le montant de votre assurance actuelle.


Peut-on changer d’assurance de prêt à tout moment ?


Suite aux lois Lagarde, Hamon et Bourquin de ces dernières années, vous avez le droit de décider de votre assurance emprunteur et d'en changer chaque année, sans condition. Dès le premier anniversaire du contrat, le champ des possibles s’ouvre à vous.


Pourtant, l'assurance emprunteur est encore souvent le dernier des soucis des acquéreurs :  vue comme une simple formalité au coût marginal à côté du montant de l’emprunt, elle est négligée. Une fois les démarches d'achat de votre bien terminées, vous n'avez plus envie de vous occuper des questions d’assurances. 


Compréhensible, mais dommage : en choisissant une assurance emprunteur plus adaptée, les acquéreurs économisent en moyenne entre 5 000 à 15 000 € sur le coût total de leur assurance emprunteur.


Les 5 erreurs à éviter pour choisir la meilleure assurance emprunteur


Garder une assurance par défaut et ne pas comparer les offres


La première erreur, le premier piège de l’assurance emprunteur, c’est assurément de ne pas en changer et de rester par défaut sur celle proposée par la banque. C’est certes une option qui offre un grand confort, puisque vous n’avez aucune démarche à réaliser et que l’affaire est bouclée dès la signature du prêt, mais c’est aussi l’option la plus coûteuse. Comparer les offres est toujours une bonne option pour réaliser des économies.


Méconnaître les tarifs de l’assurance : le TAEA et le TAEG


Le deuxième écueil est de mal comprendre les tarifs de l’assurance de prêt. Pour que le tarif soit clair, le jargon employé par les professionnels et les méthodes de calcul peuvent poser problème. Nous vous recommandons de vérifier le TAEA (Taux Annuel Effectif Assurance) et le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) : le premier doit être ajouté au taux du crédit pour obtenir le tarif total du prêt immobilier global, assurance comprise. Le second inclut les frais liés à la souscription du prêt immobilier : taux d’intérêt nominal, frais de dossier, assurance, frais de garantie et autres éventuels. C’est le coût réel du crédit exprimé en pourcentage.


Négliger les délais de carence et de franchise


Le troisième point concerne l’attention aux délais de carence et de franchise : le délai de carence est la période où l’assuré cotise sans bénéficier de la couverture de l’assurance, le délai de franchise est le temps qui s’écoule entre la date du sinistre et celle à laquelle il est indemnisé.


Poser peu de questions


Ne pas poser assez de questions est un quatrième problème potentiel : si vous ne vous renseignez pas assez sur les éléments mentionnés plus haut, sur la quotité, sur les frais, sur les garanties ou encore sur les conditions de l’assurance emprunteur, vous pourriez vous retrouver dans des situations inconfortables par la suite.


Oublier les limites et les exclusions de garantie du contrat


Dernier élément à bien maîtriser et non des moindres, les limites et exclusions de garantie du contrat. La bonne nouvelle, c’est qu’ici, tout est minutieusement inscrit dans le contrat, c’est pourquoi il est important de se pencher dessus. Les exclusions et les limitations de garantie méritent toute votre attention pour éviter de vous retrouver dans une situation dans laquelle vous ne seriez pas pris en charge.



L’assurance emprunteur est trop souvent négligée, alors qu’elle peut être optimisée (et son coût, également). Passez à l’action dès maintenant pour trouver celle qui est faite pour vous.


Vous aimerez également lire :

La gestion de patrimoine pour sécuriser sa famille

Ce qu'il faut savoir pour assurer l'avenir de sa famille.

Préparer sa retraite grâce à la gestion de patrimoine

Cart-fi vous explique pourquoi et comment anticiper sa retraite.

Simuler mon emprunt

Contactez-nous

Dites-nous en plus sur votre
projet immobilier :
04 67 02 84 57
Lundi au vendredi : 09h - 18h
Logo blanc cart-fi
Nous suivre
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Merci ! Vous êtes bien inscrit
Oups ! Il semblerait qu'il y ai une erreur
©2021 - Cart-fi