Comment emprunter en 2020 ?

Publié le
13/1/20
Voir tous les articles

Comment emprunter en 2020 ?

En 2020 comme les années précédentes, obtenir son prêt immobilier reste une question de critères.

Le marché immobilier en France étant très stable depuis de nombreuses années les banques ne sont pas frileuses pour vous aider à constituer votre patrimoine. Votre courtier Cart-fi vous livre son analyse et quelques conditions à respecter pour obtenir votre prêt immobilier :

 

1.    Votre revenu doit être pérenne.
En fonction de votre statut (CDD, CDI, chef d’entreprise, profession libérale…), il faut pouvoir prouver aux organismes bancaires que vos revenus sont constants et, encore mieux, en évolution positive.

-       Contrat CDI, de préférence de plus d’un an mais ça reste le contrat préféré des banques même avec une antériorité plus jeune.

-       Entrepreneur avec 3 ans d’ancienneté, possibilité de se satisfaire de 2 ans dans certains cas si l’entreprise et son secteur d’activité sont très porteurs, il faut voir une évolution positive entre les années.

-       Contrat CDD récurent de plus de 3 ans.

-       Intermittent du spectacle avec plus de 3 ans d’ancienneté si les périodes travaillées sont plus importantes que les périodes vacantes.

-       Revenus provenant de la location immobilière(revenus fonciers) la banque en tient compte à 70%, partant du principe que vous devez payer des frais pour entretenir votre bien.

Le revenu retenu sera la moyenne mensuelle de vos revenus annuels.

 

2.    Vos comptes doivent être bien gérés.

Même si vous avez évidemment le droit de faire ce que vous voulez avec votre argent et dans les limites de votre découvert sachez qu’avant de valider votre prêt immobilier la banque regardera vos comptes sur les trois derniers mois. Les découverts ne sont pas les bienvenus avant de souscrire à un emprunt ! Le + : montrer que vous êtes capable d’épargner, un virement permanent vers un compte épargne ne fera que valoriser votre profil.

 

3.    Votre apport personnel.

Bénéficier d’un apport personnel, en d’autres termes avoir des liquidités, pour vous permettre d’emprunter moins que la valeur de votre bien immobilier, c’est le plus qui fait la différence.En effet si la banque vous prête moins que la valeur de votre bien immobilier, elle considère que son risque (le risque que vous ne puissiez plus la payer) est plus faible. Car en cas de difficultés vous n’aurez pas de mal à vendre votre bien et solder votre crédit. Plus cet apport est élevé et plus votre dossier sera valorisé. On part souvent sur un apport raisonnable de 10 % du montant de bien.

Il existe cependant des solutions pour vous financer sans apport mais elles restent à étudier au cas par cas.

 

4.    Votre endettement.

La règle générale est que vos charges de crédits (pensions, loyer, leasing, ldd..)  ne doivent pas dépasser 33% de vos revenus.Les banquiers seront également sensibles à votre reste à vivre après emprunts et à votre situation financière globale, dans certains cas il est possible de monter jusqu’à 40 % d’endettement.

 

 

Tous ces critères sont importants et ne doivent pas être négligés. En revanche, au cas par cas, ceux-ci peuvent êtres pondérés. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites appel à votre courtier en prêts immobiliers Cart-fi, il vous aidera à mettre le curseur au bon endroit et valoriser vos points forts.

Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces critères vous pouvez prendre rendez-vous avec votre courtier Cart-fi pour obtenir plus d’informations et de conseils d’expert pour un futur emprunt.

 

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Le reste à vivre est le budget qu’il vous reste après déduction de vos charges de crédits. On le calcule en faisant la différence entre l’ensemble de vos revenus et l’ensemble de vos crédits.

Ce budget restant est bien évidemment différent en fonction de la composition de votre foyer. Plus vous êtes nombreux dans votre foyer plus le reste à vivre doit être élevé.

N’hésitez pas à contacter votre courtier en prêts immobiliers pour connaitre le montant de reste à vivre que vous devez avoir.

 

Qu’est-ce qu’un saut de charges ?

Cette notion est à prendre en compte lors de l’acquisition de votre résidence principale surtout si votre apport est minime. La banque va faire la différence avec la charge que vous utilisez actuellement pour vous loger (loyer, crédit immobilier) et la charge future de crédit immobilier.

Nous parlons de saut de charge lorsque la mensualité de crédit immobilier future est supérieure à la charge pour se loger avant l’acquisition. Si cette différence est trop importante, l’organisme bancaire pensera que vous n’êtes pas en capacité d’assumer la mensualité de votre crédit immobilier à venir et donc sera susceptible de refuser votre financement.

Il faut donc prouver que vous pourrez payer vos mensualités soit en ayant le même montant de charge mensuelle, soit en compensant ce saut en épargnant mensuellement.

 

Qu’elle est ma capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt est le montant maximal que vous pouvez emprunter auprès d’une banque pour un projet immobilier définit.

La base de calcul de ce montant maximal de crédit immobilier est la même pour tout le monde. En effet, elle doit respecter les critères de taux d’endettement et de reste à vivre et également prendre en compte le montant de votre apport.

En revanche, en fonction de votre projet (acquisition de résidence principale, de résidence locative, de résidence secondaire, réalisation de travaux…), cette capacité n’est pas la même. Elle va différer si vous achetez dans le neuf ou dans l’ancien (les frais de notaire ne sont pas les mêmes), si vous réalisez un investissement locatif il faut tenir compte des loyers à percevoir …

La meilleure solution pour connaitre votre capacité d’emprunt est, dans un premier temps, de faire une simulation sur notre site internet, puis de prendre contact avec votre courtier Cart-fi.

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

La formule mathématique : taux d’endettement = (montant des crédits / montant des revenus) /100

 

Quelles démarches dois-je effectuer pour obtenir mon prêt immobilier ?

-       Rassembler les bonnes pièces justificatives :

o  Revenus :

3 derniers avis d’imposition, 3 derniers bulletins de salaires.

o  État civil :

Carte d’identité en cours de validité, contrat de pacs ou de mariage, livret de famille si enfants.

o  Charges en cours

Crédits, loyer, pensions.

o  Justificatif de domicile

Dernière facture EDF ou téléphone fixe.

o  Projet

Compromis de vente, diagnostics de performance énergétique, devis (si travaux)

 

-       Confier mon dossier à un professionnel, si vous êtes satisfait du service que vous rend votre banquier vous pouvez lui confier votre dossier de prêt, il pourra vous faire une étude et une proposition commerciale correspondant aux services qu’est capable de rendre son entreprise.
Si vous souhaitez comparer et bénéficier d’un large choix sur le marché du prêt immobilier vous pouvez confier votre dossier à votre courtier à fin qu’il vous renseigne sur les différents montages possibles pour votre projet immobilier et qu’il puisse vous faire bénéficier des meilleures offres de prêts disponibles sur le marché. Votre courtier travaille avec plusieurs établissements de crédit et se renseigne quotidiennement pour vous proposer toutes les solutions disponibles.

Vous aimerez également lire :

Loi Cosse, Monuments historiques et Malraux.

Loi cosse vous connaissez ? on vous explique tout dans cet article.

Loi Pinel et Denormandie, détail des dispositifs.

Les dispositifs immobilier Pinel et Denormandie à la loupe.

Simuler mon emprunt

Contactez-nous

Dites-nous en plus sur votre
projet immobilier :
04 67 02 84 57
Lundi au vendredi : 09h - 18h
Nous suivre
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Merci ! Vous êtes bien inscrit
Oups ! Il semblerait qu'il y ai une erreur
©2019 - Cart-fi